(C) 2020- Cie Patte Blanche

LOBA

Seule en Scène

d’après le poème « Loba »
de Diane Di Prima

Création Saison 2022/2023
Au Théâtre de l’Oriental
A Vevey (VD)

Présentation:

LOBA est un seule en scène, une quête du féminin sacré qui se présente sous forme d’un rituel contemporain. Sur les traces de Diane Di Prima, poétesse emblématique de la Beat Generation, Viviane Gay piste, invoque la Loba, entité mythique de destruction et de création simultanée. Elle tente, selon les volontés de la déesse, une traversée du miroir d’un monde à l’autre dans un univers bousculant nos repères sensoriels. Viviane scande, manipule, dialogue, elle chante pour nous et danse avec la louve.

« Je suis elle et elle est moi, je suis toi et tu es moi, j’ai été toi et je dois devenir toi ».

Loba de Diane Di Prima:

Décédée à l’automne 2020, Diane Di Prima reste une Poétesse emblématique de la Beat Generation, elle en est « la voix féminine », une écriture libre, fluide, sonore et rythmée rappelant le jazz et le rock pré-hippie, elle écrit notamment les Mémoires d’une Beatnik, et une cinquantaine d’ouvrages, elle est traduite dans plus d’une vingtaine de langues.

Note d’intention

Entre la fille, la mère, l’amante, l’amie, l’artiste, la femme est fractionnée. Difficile de tirer les fils entre les différentes facettes, car elle est constamment tiraillée entre ces dernières.

Serait-il possible d’unifier ces différentes parties de soi, sans pour autant nier leur différence, comme différentes facettes à réconcilier ? Ne pas annuler les paradoxes, mais leur permettre de cohabiter.

A travers sa poésie, DIANE DI PRIMA pose des questions qui éveillent notre conscience. Dans son œuvre LOBA, elle fait un pied de nez à l’injonction à être cohérent en valorisant et en jouant avec les contradictions. En parlant de la force du féminin, la poétesse n’est pas dans un rapport conflictuel, elle ne rejette pas le masculin, elle l’inclut. Elle n’oppose pas les deux, mais les traite comme s’ils étaient imbriqués.

Le projet LOBA s’appuie sur des textes de l’œuvre éponyme de Diane Di Prima. Sa parole poétique agissant comme un souffle de vie, qui remet en mouvement des parties de soi oubliées.

Ce seule en scène, nous invite à nous libérer des conventions sociétales autour du féminin, pour retrouver son essence : une force de destruction et de création simultanée.

Un rite permettant le passage de la femme divisée à la femme unifiée.

Au fil de la représentation, le masque morcelé se reconstruit sur le visage de la comédienne, et le corps fractionné par la projection vidéo retrouve son entièreté. La voix chantée prend le relai des mots lorsqu’il n’y en a plus, pour tenter, à la lueur blanche de la peine lune, de rendre tangible l’obscurité.

Une Invitation à l’errance, au vagabondage, au sens de Di Prima : se laisser aller aux trajets en courbes du hasard, pour sortir de la planification, du balisage et permettre à la force créatrice, inhérente au féminin, d’être révélée.

Le Mythe

Vieille femme, velue, monstrueuse, s’exprimant plus par des bruits d’animaux que des bruits humains, qui vit seule dans des recoins de montagne, qu’on aurait aperçue sans la connaitre véritablement. On dit de la Loba qu’elle attendrait que les gens perdus, en errance, ou en quête de quelque chose, parvienne jusqu’à elle. Sa mission est de ramasser les os, et quand le dernier os est assemblé, elle chante et la bête reprend vie.  Alors qu’un rayon de lune ou de soleil vient se poser sur elle, La Huesara, la femme aux os, chante toujours et la bête ouvre les yeux, bondit sur ses pattes et dédales dans le Canyon, se transformant soudain en une femme qui court avec de grands éclats de rire vers l’horizon, libre.

Extrait du texte

O sœurs  de la lune perdue croissantes en chevelure, à pied sous la mer vagabondez-vous ?

En voile bleu, en feuille verte en châle déguenillé vagabondez-vous ?

En zigzaguant vagabondez-vous ?

En crachant vagabondez-vous ?

Vieille et vous parlant à vous-même avec les yeux baladeurs vagabondez-vous ?

Avec une envie d’amour véloce vagabondez-vous ?


Extrait de Ave-Loba de Diane Di Prima, traduit par Barbara Joan Chossis

Photos

Equipe

Viviane Gay

(Metteuse en scène, Comédienne et chanteuse)

Nina Negri

(Metteur-en-scène et choréographe)
Collaboration artistique

Geoffroy Rondeau

Geoffroy Rondeau

(Comédien, Dramaturge)
Dramaturgie

Marion Pastor

Marion Pastor

(Comédienne et metteur-en-scène)
Assistanat

Laurence Crevoisier

(Musicienne et compositrice)
Création musicale et sonore

Scilla Ilardo

Scilla Ilardo

(Costumière et scénographe)
Costumes et scénographie

Hélène Viallat

(Production audiovisuelle / monteuse)
Vidéo

David Baumgartner

(Lumières)
Création et régie lumière

Amalia Franco

Amalia Franco

(Danseuse, marionnettiste)
Chorégraphie et travail du masque

Stella Cerioni

Stella Cerioni

(Plasticienne)
Confection des masques

Barbara Joan Chossis

Barbara Joan Chossis

(Autrice et critique dramatique)
Traduction

Contact Pro

Administration & Diffusion
Bureau Vanessa Lixon
Pra-Riond 1
3971 Chermignon-d’en-Haut
Suisse
vanessa@vanessalixon.ch
+41 (0)27 480 45 46

Direction artistique
Viviane GAY
cie@patteblanche.ch

Remerciements

Partenaires : Oriental-VeveyCentre culturel des Terreaux-LausanneCentre Artistique International Roy Hart